Le Blog de Magali Plovie, conseillère communale Ecolo à Forest

mardi 12 janvier 2016

Faire face à la montée des océans, des attentats et du fascisme



Nous avons connu en 2015 bien sûr ces actes de terrorisme qui ont jeté l’effroi. Les réponses uniquement sécuritaires qui y ont été données, jusqu’à une immobilisation totale de Bruxelles, posent de véritables questions en terme de démocratie. Nombreux ont été les forestois-e-s qui ont manifesté leur incompréhension et leur crainte devant ces mesures. Nous avons vu l’arrivée de personnes qui ont fui des guerres et nous avons été témoins de l’incapacité de l’Etat à déployer rapidement un accueil digne. Ce seront des citoyens, et notamment des forestois-e-s, qui devront se mobiliser pour permettre cet accueil.  La Belgique s’est vue aussi « gratifier » d’un  « prix Fossile » pour n’avoir pas pu aboutir à un accord avant la COP 21 sur le réchauffement climatique. Les premières victimes de celui-ci seront les peuples du sud, risquant de créer d’autres vagues de réfugiés climatiques qui viendront gonfler le nombre de ceux qui fuient déjà guerres et inégalités criantes. Et hélas nous devons terminer ce tableau noir par la montée des partis fascistes un peu partout en Europe, et le recul de nombreux acquis sociaux, qui vont souvent de pair.

Pourtant, nous ne pourrons sortir de ce marasme que par la consolidation de nos droits fondamentaux et par une démocratie forte, ce qui nécessite le renforcement de ses piliers et une véritable place pour les citoyens à travers des processus participatifs développés et adéquats. Nous aurions préféré que les 400 millions d’euros trouvés en urgence pour la sécurité soient plutôt investis depuis plusieurs années, notamment, dans l’enseignement pour qu’il devienne enfin un vecteur d’émancipation et d’égalité, dans une économie favorisant les emplois durables, de qualité et non discriminants, dans la santé, la culture, ou pour rendre nos quartiers plus agréables à vivre.

2015 aura été notre piqure de rappel ; que rien n’est acquis et qu’il ne faut jamais lever la garde ! Ne nous laissons pas abattre, les sources de changements sont entre nos mains. Nourrissons-nous de ces multiples perles d’humanité qui nous entourent et qui illuminent quotidiennement nos vies. Il faut les serrer dans nos poings et les disperser autour de nous, surtout là où elles ont disparu. Restons vigilants et résistons aux multiples marées destructrices. N’oublions pas l’héritage de Stéphane Hessel « La pire des attitudes est l'indifférence », alors Indignons-nous ! Que cette année 2016 soit celle de nos combats.

Magali Plovie et David Leclercq